Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 juin 2013

Article 23

lundi, 22 octobre 2012

Cinéma Olbia à Hyères le jeudi 25 octobre à 19H30

L’association CHANGER d’ERE  ouvre le débat sur le nucléaire avec la projection du film de par Michale Boganim   « LA TERRE OUTRAGEE » au cinéma Olbia à Hyères  le jeudi 25 octobre à 19H30.
Premier film à avoir obtenu le droit de tourner sur les lieux, La Terre outragée est une variation fictionnelle autour de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Il met en scène trois destins qui se croisent, celui de Valery, qui a grandi sans père,  celui de Nikolaï, hédoniste têtu cultivant la terre morte et surtout  celui d’Anya, mariée de l'apocalypse, à qui Tchernobyl  a volé son amour
 
Voici un extrait de l’interview donné par Michale Boganim, la réalisatrice au magazine Télérama :
 
« On est à Pripiat, le 26 avril 1986. C’est le jour du mariage de l’héroïne du film, Anya, qui est jouée par Olga Kurylenko. La catastrophe nucléaire a eu lieu pendant la nuit mais personne n’est au courant de ce qui s’est passé. Aucune information n’a été donnée. Des mariages ont donc lieu, comme si c’était un jour normal. Je me suis appuyée, pour écrire ce film, sur des faits réels. J'ai découvert que, le jour de la catastrophe de Tchernobyl, seize mariages avaient été célébrés à Pripiat ! C’est hallucinant. Anya se marie avec un pompier, qui va être appelé pour éteindre un feu de forêt, en fait pour intervenir sur l'incendie du réacteur, ce qui le condamne à mort.
 
La principale caractéristique de la catastrophe de Tchernobyl, c’est son invisibilité : pas de grand bruit d’explosion, pas de traces immédiates. C’est ce qui a permis aux autorités soviétiques de mentir à la population pendant trois jours. En tant que cinéaste, cela m'intéressait de parler de l’invisibilité, de raconter ce désastre qui ne se donne pas tout de suite à voir ».
 
A l’issue de la projection  un débat aura lieu entre les spectateurs guidés par Claude MARTINO, critique de cinéma et Anthony GREGOIRE, membre du collectif varois SORTIR DU NUCLEAIRE.
 

vendredi, 05 juin 2009

HOME - Ce soir sur France 2

HOME - 20h40

En quelques décennies, l'homme a rompu un équilibre fait de près de quatre milliards d'années d'évolution de la Terre. Il met désormais son avenir et celui de la planète en péril. Le prix à payer est lourd mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l'humanité pour prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre et changer son mode de consommation et de production. En offrant les images inédites de plus de cinquante pays vus du ciel, en faisant partager son émerveillement autant que son inquiétude, Yann Arthus-Bertrand pose avec ce film une pierre à un édifice qu'il s'agit désormais de préserver ensemble.

COMMENT SAUVER LA PLANETE ? - 22h20

Suite à la diffusion du documentaire «Home», de Yann Arthus-Bertrand, Yves Calvi, entouré de spécialistes, s'interroge sur les solutions existantes pour sauver la planète. En quelques décennies à peine, la surconsommation a mis la Terre sur les genoux. Pollution de l'air, des sols et des mers, épuisement des ressources énergétiques, bouleversement des écosystèmes et changements climatiques sont les résultats d'une politique économique axée sur le profit immédiat au détriment de la gestion à long terme de la planète. Les plus pessimistes estiment qu'il est déjà trop tard. Qu'en est-il réellement ? Comment inverser le cours de l'Histoire ?

 

19:19 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : film, documentaire, cinéma

dimanche, 11 janvier 2009

Nos enfants nous accuseront

lundi, 14 juillet 2008

J'avais 1 an...

Le 20 juillet prochain, cela fera 35 ans que Bruce Lee est mort.

J'ai grandi avec ces films. Certes, ils sont violents, mais il y a de la sagesse, du respect, et aussi de l'humour et de l'émotion.

Un grand acteur, des films qui resteront gravés dans la mémoire collective.

 

11:37 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : film, cinema, bruce, lee, norris, combat, souvenir

samedi, 15 mars 2008

J'ai eu envie d'applaudir !

Je ne parle pas trop de cinéma, et je n'y vais pas souvent. Et quand j'en parle ou je vais voir des films, c'est plutôt ça ou ça.

Mais là, on m'a proposé d'aller voir "Bienvenue chez les Ch'ti", film dont vous avez peut-être entendu parlé.

Pour les indécis ou pour les "je-ne-fais-jamais-rien-comme-les-autres-alors-je-n'irai-pas-le-voir", je leur dis que ce film mérite son succès actuel.

Car dans une période morose, ça fait toujours du bien de rire, et dans ce film, même les plus "moi-je-trouve-pas-ça-drôle" auront plusieurs sourires, et peut-être se surprendront-ils à avoir des éclats de rires, entre deux toutes pitites larmichettes (ça, c'est pas du chetimi)

Bref, si mon avis n'a toujours pas changé sur le prix anormal, piqué aux hormones de croissance des tikets de cinéma, je ne regrette pas d'avoir dépensé mes petits sousous aujourd'hui à la sortie du film.

Et pourquoi pas ne pas profiter du "printemps du cinéma" à partir de demain pour aller le voir. Ticket à 3,50 euros (ce qui devrait être le tarif normal toute l'année, il y aurait peut-être un peu plus d'entrées, mais bon......) 

PS : restez au générique de fin.

 

17:24 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : film, boon, cinéma, ch'ti

jeudi, 04 janvier 2007

De la fiction à la réalité (ou l'inverse)

Ces derniers jours, j’ai découvert une série télé : Prison Break 

medium_18603727.jpg

 

Aujourd’hui, j’entends le Président de la République française, Monsieur Jacques Chirac, porter aux nues Total, Edf et Areva.

Quel rapport ? Si vous avez vu la série. Vous comprenez, n'est-ce pas ? Ou bien je suis parano ? Ha ! Ha ! Ha !