Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 03 mai 2014

Elections européennes : et si VOUS preniez le pouvoir ?

vendredi, 07 février 2014

Pour votre sécurité

dimanche, 25 août 2013

Le marketing de la folie

lundi, 15 avril 2013

TENEZ BON !

 

Notre-Dame-des-Landes. Affrontements entre opposants et gendarmes

Faits divers lundi 15 avril 2013

Des affrontements ont éclaté ce lundi matin entre une centaine de « zadistes », opposants au projet d’aéroport, et les gendarmes mobiles, à Notre-Dame-des-Landes, sur le futur site d’implantation de ce projet.

Les forces de l’ordre ont pour mission de dégager la route entre Vigneux-de-Bretagne et Notre-Dame-des-Landes, que les opposants ont essayé de réoccuper après un week-end festif de semailles dans la « Zone à défendre », nom donné par les anti-aéroport à cette zone d’aménagement différé.

Lacrymos et barricades

Dans une atmosphère saturée de gaz lacrymogène, on entend éclater des grenades assourdissantes. Les opposants harcèlent les forces de l’ordre avec divers projectiles et des cocktails molotov. Ils ont échafaudé des barricades et creusé des tranchées.

Plusieurs blessés

Deux blessés ont été transportés à l’hôpital : un « zadiste » touché au visage, un gendarme touché à la nuque. On compte d’autres blessés dans les deux camps mais ne nécessitant pas d’hospitalisation. Il y aurait deux interpellations, non confirmées encore.

Quatre escadrons de gendarmes mobiles, soit 250 hommes, sont arrivés en renfort ce lundi midi, en appui des 50 à 80 gendarmes déjà déployés sur le site depuis ce lundi matin.

Appel à manifester

Les plus radicaux des anti-aéroport, qui fustigent le retour des forces de l’ordre sur le site, appellent à un rassemblement ce lundi, à 16 h, devant la préfecture de Nantes.

 

source : ouest-france.fr

vendredi, 16 décembre 2011

Tramway de Brest sans lobby

vendredi, 29 janvier 2010

Sarkozy vs Villepin : lobby juif contre franc-maçonnerie ?

Sarkozy vs Villepin : lobby juif contre franc-maçonnerie ?

mercredi, 22 juillet 2009

Dans le secret du nucléaire

Vers 2h00, cette nuit, j'ai été réveillé par un bruit de verre cassé. Je regarde par la fenêtre : rien.  Je me recouche. Quelques minutes plus tard, j'entends un autre bruit de verre cassé. Comme un verre ou une bouteille jetée par une fenêtre. Toujours rien.

Donc, j'étais bien réveillé. Dans ces cas-là, j'allume la télé, par curiosité, car il y a toujours une émission intéressante pendant que tout le monde est dans les bras de Morphée.

Ca n'a pas raté ! Je tombe sur une émission qui s'appelle "Dans le secret du nucléaire". Je ne vais pas résumer l'émission. Pour cela, il suffit de cliquer sur le lien.

J'en ressors avec 2 sentiments :

1. De colère : que ce type d'émission soit diffusé à 2h00 et non à 20h35.

2. D'incompréhension : certains disent que les secrets d'incidents nucléaires doivent être gardés, entre autre, pour éviter la panique.

A la fin de l'émission, je change de chaine, et qu'est-ce que je vois ? Le ministre Brice Hortefeux qui rend visite dans un centre de stockage de masques, en prévision d'une pandémie de grippe porcine (oui, on dit A, et non porcine, pour éviter l'effondrement des ventes de porcs, jambon, etc.)

D'un côté, pour éviter la panique, on cache. De l'autre, on "informe"......un peu trop à mon goût.... A vous de juger.

mardi, 10 mars 2009

Lettre à WIDGECOLO

Des petits messages pratiques, sur la colonne de droite. Tous les jours un conseil. Aujourd'hui (mardi), voici le message :



Salle de bains
Médicaments

Des médicaments vous ont guéris. Très bien.
Mais la poubelle n'a pas contracté la même maladie et lui donner les médicaments non utilisés ne lui convient pas.
Rapportez-les à votre pharmacien.

Oui, c'est bien de rapporter les boites, et les médicaments non utilisés. Mais savez-vous qu'en France, une grande partie du trou de la Sécu est dû à l'industrie pharmaceutique ? A cause, justement, des boites de médicaments ?

Explication :

Exemple 1 : Une prescription de 5 jours : 1 médicament le matin, 1 le soir : total : besoin de 10 comprimés. Pourquoi la boite contient 12 comprimés ? Pourquoi ?

Exemple 2 : Un traitement de 30 jours. 1 comprimé par jour. La boite contient 28 comprimés : résultats : il faut acheter une autre boite de 28 médicaments : résultats : les fabricants de médicaments se frottent les mains. Les politiques sont complices. Les journalistes aussi, car ils sont bien contents d'annoncer, régulièrement, "le déficit de la sécurité socilale se monte à...", mais au lieu de faire des recherches (travail d'un bon journaliste incorruptible), ils répètent ce que les hommes politiques leur disent de dire : c'est la faute aux fraudeurs. Et ça passe comme une lettre à la poste. Y a-t-il un journaliste qui aura le courage de s'attaquer à l'industrie pharmaceutique ?

La France est un des seuls pays au monde à vendre ses médicaments de la sorte. En Italie, en Hollande, et ailleurs, les médicaments sont vendus à la dose juste, ce qui a pour concéquence :

1. d'éviter les déchets inutiles

2. d'éviter un gaspillage d'argent public

Alors moi, je ne rapporte pas les médicaments à la pharmacie : je n'achète pas de médicaments !

 

 

samedi, 31 janvier 2009

AREVA refuse la diffusion d'une émission sur les déchets des mines d'uranium

Déchets radioactifs: France 3 et Areva se fritent

Sur Le Post, Areva reproche à France 3 d'avoir présenté son reportage sur les déchets des mines d'uranium, avant d'avoir recueilli sa position. La chaîne riposte.

Centrale nucléaire - Image d'illustration

Centrale nucléaire - Image d'illustration
© Norbert Schaefer/CORBIS/Norbert Schaefer

 

En pleine polémique sur le second réacteur EPR, c'est à un sujet très sensible que s'attaque le prochain numéro de "Pièces à Convictions": les déchets issus des mines d'uranium. Comme à son habitude, le magazine comportera des enquêtes avec des plateaux animés par Elise Lucet. L'un des faits exposés par le reportage est le fait que des mines françaises n'étant plus en activité depuis longtemps pourraient encore être dangereuses.

 

-> LIRE LA SUITE

samedi, 24 janvier 2009

Le lobby pro-israëlien en France