Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 février 2014

Soutien à Emmanuel Giboulot

L'Institut de Protection de la Santé Naturelle (ipsn.eu) soutient Emmanuel Giboulot, viticulteur bio poursuivi pour avoir refusé de polluer !

http://ipsn.eu/petition/viticulteur.php/fb4

dimanche, 11 août 2013

L'agriculture bio peut-elle nourir le monde ?

dimanche, 14 octobre 2012

Le bio pour les nuls

jeudi, 10 mai 2012

TOUS AU LARZAC

http://www.dailymotion.com/video/xlpgny_tous-au-larzac_news

vendredi, 06 avril 2012

Un petit arabe à Toulon

samedi, 14 février 2009

OGM = Nouveau "Tchernobyl" ?

Vu sur : http://www.lablondeecolo.com/archive/2009/02/12/rapports-...

Lepageok.jpgLes soi-disants rapports de l'AFSSA et de l'EFSA pour valider le maïs MON 810 apparaîtront dans l'histoire comme les rapports des années Tchernobyl niant une contamination de la France: des autojustifications destinées à réitérer des avis précédents pour éviter toute mise en cause ultérieure de la responsabilité de ceux qui les ont donnés.

Quand on sait qu'aucune étude publique n'a été menée directement pour étudier le comportement de rats ayant consommé des OGM et que les seules études disponibles sont celles des producteurs de maïs, quand on sait que ces études sont secrètes et que Michel Barnier, malgré la prétendue loi sur la transparence votée par le Parlement sur les OGM, refuse de communiquer les études précisément sur le MON 810, quand on sait que la composition de l'EFSA et son mode de fonctionnement sont si critiquables que l'Union a enfin décidé de les changer (cf rapport sur la gouvernance écologique remis à Jean-Louis Borloo), quand on sait comment le sénateur Legrand a été conspué et sali par les parlementaires amis des OGM  pour avoir simplement émis des doutes, quand on sait que ces mêmes parlementaires ont rejeté la candidature d'un Président du haut Comité des biotechnologies parce qu'il souhaitait prendre en considération l'avis du collège de la société civile et ne pas se  limiter à celui des experts noyautés par les défenseurs de Monsanto, on comprend l'opération de manipulation en cours.

Il faut rappeler que les assurances refusent de couvrir les risques liés à la dissémination d'OGM et à leur impact potentiel sur la santé, que les producteurs d'OGM et leurs amis qui cherchent aujourd'hui à couvrir leur responsabilité future se cachent derrière le risque inhérent au développement des nouvelles technologies  qui exclut toute responsabilité lorsque l'état des connaissances ne permet pas de connaître précisément les risques. Niant les risques qui pourtant sont fondés sur des éléments d’étude disponibles sur des rats (exemple du MON 863),  les "experts" cherchent à établir que les connaissances d'aujourd'hui ne permettent pas des connaître ces risques et qu'ainsi ni eux ni Monsanto ne seront dans l'avenir responsables de rien.

Il est impératif que des études indépendantes financées par l’Etat soient réalisées et portées à la connaissance du public avant que ne soit affirmé que le maïs MON 810 est sans danger pour la santé.

Corinne Lepage
Présidente du CRII-GEN
Ancien Ministre de l’Environnement (1995-1997)

mardi, 11 mars 2008

RAPPEL IMPORTANT : CE SOIR SUR ARTE

"Bonjour,

Un nombre important d'associations (avec notamment Attac, Greenpeace, Les Amis de la Terre, la Confédération Paysanne, Inf'OGM, Via Campesina, Sciences citoyennes, Sherpa, Editions la Découverte) se sont engagés pour la diffusion du film
"Le monde selon Monsanto, de la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien"
de Marie-Monique Robin.
C'est une enquête rigoureuse et approfondie sur une multinationale, une multinationale productrice de l'agent orange, de la dioxine, de l'hormone de croissance, du Round Up et des OGM. Les résultats de l'enquête, menée depuis quatre ans, sont implacables.
Nous vous invitons à faire circuler l'information dans tous vos réseaux, à soutenir ce film et le livre (plus complet) qui va paraître aux Editions de la Découverte le 6 mars.
Bien sûr, la réalisation du film et sa diffusion ne sont pas du goût de Monsanto, qui dispose de nombreux moyens de pression et n'hésite pas à se débarrasser de ses opposants, d'une manière ou d'une autre comme l'illustre le film : sa diffusion la plus large possible sera une première garantie pour la réalisatrice et l'avenir du film.
Le DVD va être disponible dès le 11 mars en exclusivité sur arteboutique.com et dans les magasins Nature et Découverte.

En attendant, ne ratez pas la diffusion sur ARTE le 11 mars à 21 heures, faites circuler l'information, réservez votre soirée, voyez le avec des amis, organisez une réunion autour d'une diffusion publique.

Au moment où est discutée la loi sur les OGM, c'est un outil précieux !
D'autres moyens de diffusion et d'action sont en cours de préparation, nous vous en tiendrons informés dès qu'ils seront opérationnels..
Ores et déjà, voici quelques liens utiles ci-dessous.

Amicalement, "


http://www.rue89.com/2008/02/16/ogm-quand-monsanto-seme-l...

http://www.arte.tv/fr/connaissance-decouverte/Lemondeselo...

lundi, 28 mai 2007

Usine à lait contre lait bio

Usine à lait aux USA036013b673221f7f3356943ccd431cf5.jpg

Le nombre de fermes dégringole aux Etats-Unis, mais les capacités de production ne cesse d'augmenter. Dans certains Etats, on trouve des porcheries de dizaines de miliers de porcs, des exploitations de 1500 vaches laitières. Dans ces "usines à lait", des ouvriers mexicains travaillent à la chaîne 24h/24 pour la traite. Certaines usines prévoient même d'atteindre les 9000 laitières. En comparaison, la moyenne française est de 40 vaches par ferme.

Source : l'âge de faire.

Voir aussi : MEATRIX (in English)

(En Français)

Un lait issu de l'agriculture biologique est non seulement respecteux de l'environnement (pas d'OGM...) mais aussi prend soin du bien-être des animaux et des humains.

06:45 Publié dans achats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lait, bio, meatrix, agriculture