Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 avril 2012

La presse libre ?

vendredi, 30 mars 2012

Rassemblement contre la «casse de la santé et la protection sociale»

«Pour la première fois, on réunit un collectif «protection sociale» qui comprend la sécurité sociale au sens large (CAF, URSSAF, CPAM, MSA, Pôle Emploi), avec nos collègues de l’action sociale et de la santé» explique Abdallazar Atia, délégué CGT à l’URSSAF09.

Car tout ses structures sont liées, «si on simplifie le circuit: la sécurité sociale est un organisme avec les URSSAF qui recouvre les cotisations auprès des employeurs.

Avec cela on vient financer les cotisations versées par les CPAM, les CAF, mais qui garantit aussi le remboursement quand les gens vont dans les hôpitaux pour des problèmes de santé, etc.
»

Un mode de fonctionnement qui est aujourd’hui gravement menacé selon la CGT.

On ne compte plus le nombre d’attaques subies par ce système ces dernières années argumente le syndicat: fusions, restructurations, régionalisations, abandon de certaines activités, ou encore réduction d’effectifs.

lire la suite + vidéo :

http://www.ariegenews.com/ariege/debats_opinions/2012/457...

lundi, 05 octobre 2009

Hubert Falco remonte (un peu) dans mon estime

Hubert Falco blessé par Nicolas Sarkozy

Publié le dimanche 4 octobre 2009 à 10H48

Le désistement du maire de Toulon pour les régionales de 2010 continue à faire du bruit. L'Elysée a assuré que Nicolas Sarkozy n'avait pas lancé le 21 septembre dernier : "C'est un parjure".

Selon le site internet de l'Express, très blessé par ce qualificatif, Hubert Falco, qui est aussi secrétaire d'Etat aux Anciens combattants a, dans une lettre adressée au président pour justifier son choix, écrit : "Ma vie, c'est Toulon." Le chef de l'Etat aurait aussi menacé Hubert Falco de ne plus être ministre après les régionales : "Il veut privilégier Toulon, qu'il y reste."

La Provence

dimanche, 13 janvier 2008

Vers la fin des départements ?

"La finalité de l'Europe est de devenir une fédération." Ce n'est pas moi qui l'ait dit, mais mon professeur de droit européen, il y a déjà quelques années.

Bien, sûr, cela ne se fera pas en un jour. Il faut préparer les mentalités. Il faudra plusieurs générations.3c61cd52086525b03e823ffd2a9d336e.jpg

Il en va de même pour la supression des départements. Aujourd'hui, la population et les élus tiennent à leur numéro de département. Même les internautes ! Il n'y a qu'a voir les pseudos ou email (carinedu18, jeandu24, etc.)

Mais dans une "grande" Europe, le département n'aura plus lieu d'être. Alors, on a inventé les régions, pour faire face (ou pour imiter, s'aligner, harmoniser ?) aux autres pays européens, car le département est une vieille spécificité française, tout comme les communes, d'ailleurs (il y a presque autant de communes en France que dans le reste de l'Europe !).

Pour en revenir à la fin des départements, comment va-t-on s'y prendre ? 

Première étape : la fin des plaques minéralogiques faisant référence au département.

Deuxième étape : des rapports qui vont dans ce sens (cf. rapport Attali)

Troisième étape : une forte volonté ou autorité politique. C'est Napoléon qui a créé les départements. Nous avons un Napoléon Bis à la tête de l'Etat. Que va-t-il décider ?

Personnellement, je ne pense pas que les départements vont être supprimés d'ici 5 ans. Il y a encore trop de fonctionnaires qui y travaillent. Mais dans quelques années...

samedi, 17 mars 2007

Région

medium_drapeau_breton.jpgAujourd'hui, 17 mars, à Béziers, a lieu une manifestation pour la langue occitane, et pour unmedium_142px-DrapeauOccitan.png statut officiel des langues régionales. Si la quasi-totalité des candidats (Bayrou, Buffet, Besancenot, Royal, Voynet...) soutiennent la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, seul Sarkosy ne la soutient pas (source : France info)medium_corse_drapeau.jpg

Autres sources :

- Cap 21 PACA

- http://manifestar.online.fr/

- http://www.desdroitspournoslangues.org/index.html 

medium_provnece.jpg

 

 

(je n'oublie pas non plus la manifestation aujourd'hui aussi contre l'EPR)

08:35 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : langue, région, politique