Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 26 septembre 2014

Le plus grand ami du capitalisme

lundi, 07 mai 2012

politique et publicité

dimanche, 01 avril 2012

Les enfants de la surconsommation


Les enfants de la surconsommation - partie 1 de 3 par Bender_79

samedi, 22 octobre 2011

L'avenir ?


Quand je serai grand ... par gpfrance

mercredi, 02 février 2011

Qu'est-ce que le greenwashing ?

samedi, 15 mai 2010

Nicolas Sarkozy veut une réforme des retraites pour son frère Guillaume Sarkozy

J'ai essayé de laisser un commentaire sur Youtube, mais je n'y arrive pas. Serait-ce des commentaires bidons ?

Tu as peut-être entendu parlé de la réforme des retraites voulu par le gouvernement actuel, et surtout par Nicolas Sarkozy.

Ils veulent changer le système actuel par répartition (retenir une partie du salaire de ceux qui travai...llent pour le distribuer aux retraités) contre un système de capitalisation (c'est celui qui travaille qui doit mettre de l'argent de côté (à Malakoff Médéric par exemple) pour le récupérer lorsqu'il sera à la retraite.

Mais il y a un gros HIC ! Malakoff Médéric est dirigé par Guillaume Sarkozy, le frère de Nicolas Sarkozy.

La réforme des retraites en un mot : rendre plus pauvres, dépendants et soumis les Français, pour enrichir des gens déjà riches et qui ont le pouvoir. Mais détrompez-vous, il n'y a pas que le Sarkozy et la droite dans l'histoire. Strauss-Khan (PS), et bien d'autres.

Certains diront : "oui, vous contestez, mais vous ne proposez-rien !". Certains ont des propositions :
http://emotions.20minutes-blogs.fr/archive/2010/05/05/propistions-cgt-retraite.html
De plus, l'espérance de vie ne va pas éternellement continuer à augmenter. A l'inverse, elle diminue déjà aux Etats-Unis, pays qui a toujours eu 20 ans d'avance sur nous à tous point de vue.

Voilà l'explication de cette pub.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Sarkozy


4 fausses idées sur la retraite :
http://www.cgt.fr/spip.php?page=article_dossier2&id_article=36877

 

vendredi, 23 octobre 2009

Les mensonges de Monsanto. La Cour de Cassation confirme la condamnation.‏

Monsanto définitivement condamné pour "publicité mensongère" à propos du Round Up
LEMONDE.FR avec AFP | 15.10.09 | 11h26

round-up.jpgLa Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par Monsanto, rendant définitive sa condamnation à 15 000 euros d'amende pour "publicité mensongère" sur le Round Up, premier désherbant au monde.

Le 26 janvier 2007, le tribunal correctionnel de Lyon avait condamné le géant américain de l'agrochimie et la société Scotts France, qui distribue le Round Up dans l'Hexagone, à chacun 15 000 euros d'amende.
Le 29 octobre 2008, la cour d'appel de Lyon avait confirmé cette condamnation, jugeant les dirigeants des deux structures coupables d'avoir présenté l'herbicide comme "biodégradable" et laissant "le sol propre". Les condamnés avaient alors formé un pourvoi en cassation, pourvoi qui a été rejeté le 6 octobre par la chambre criminelle de la Cour de cassation.500px-Hazard_T_svg_2.png
Le tribunal correctionnel de Lyon avait été saisi en 2001 à la suite d'un rapport de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes et d'une plainte des associations Eau et rivières de Bretagne et Consommation, logement et cadre de vie, parties civiles dans ce procès.
Principale matière active du Round Up, le glyphosate a été classé en 1991 "dangereux pour l'environnement", notamment aquatique, par les autorités européennes. L'association Eau et rivières de Bretagne s'est félicitée de cette "victoire", en profitant pour demander "au gouvernement de respecter l'enjeu du Grenelle de l'environnement concernant les produits phytosanitaires et notamment l'interdiction de toutes les publicités en faveur des pesticides destinés aux particuliers".

mercredi, 29 avril 2009

FOREST LOVE

samedi, 13 décembre 2008

AREVA : manipulation dans la presse pour jeunes

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 840 associations


Communiqué de presse

Le Réseau "Sortir du nucléaire" accuse Areva et quatre magazines pour les jeunes de tromperie.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" a déposé devant le tout nouveau Jury de déontologie publicitaire cinq plaintes contre Areva et quatre magazines spécialisés pour les jeunes (Science et Vie Junior, Image doc, Les Clés de l'actualité et Clés de l'actualité Junior).

Voir le dossier complet et les publicités en question ici  :
http://www.sortirdunucleaire.org/

Dans ces magazines, l'entreprise nucléaire mène une puissante offensive publicitaire marquée par des méthodes intolérables ayant clairement pour but de tromper les jeunes lecteurs et de les influencer en faveur du nucléaire.

Dans ces magazines, Areva ne s'est pas contentée de s'offrir des nombreuses pages de publicité : l'entreprise a surtout trompé les jeunes lecteurs en faisant passer ses publicités pour des jeux et des articles (dans Sciences et Vie Junior), ou des dossiers "de la rédaction" dans les quatre magazines.

Le contenu de ces encarts est bien sûr outrageusement pronucléaire et contient des "informations" du genre "Areva est une grande entreprise industrielle internationale qui propose des solutions pour produire de l'énergie sans CO2." Rien à voir avec les informations équilibrées que les jeunes sont en droit d'attendre sur un tel sujet de société.

Les magazines ont participé à la tromperie et cautionné le contenu pronucléaire de ces "vraies-fausses" publicités en y apposant leurs logos et signatures.

Pire : la mention "publicité" est parfois absente, ou alors remplacée par "Publi-info - Science et Vie Junior" ou "Publi-information en partenariat avec les Clés de l'actualité", ce qui laisse croire que les documents en question ont été rédigés par les rédactions des magazines en question, alors qu'ils l'ont été en totalité par Areva.

Et, au cas ou les jeunes lecteurs n'auraient pas encore "mordu à l'hameçon", des formulations et des montages trompeurs accréditent encore l'idée que ce sont les rédactions qui sont responsables du contenu des pages concernées. Ainsi, un quatre-pages d'Areva est signé "Areva avec Images doc", un autre est signé "Les clés de l'actualité, avec la collaboration d'Areva" : il s'agit d'une tromperie manifeste.

Les demandes de rectificatifs par le Réseau "Sortir du nucléaire" se sont soldées par des refus ou… des "propositions commerciales" : acheter des publicités dans Sciences et Vie Junior pour "répondre" à Areva !

Constatant certainement que ses nombreuses publicités "ordinaires" avaient du mal à convaincre les jeunes, Areva s'est assuré la caution des magazines dans le but évident que les jeunes lecteurs se disent "Le nucléaire ne peut pas être une mauvaise chose puisque mon magazine préféré s'affiche ouvertement avec Areva". Ces méthodes sont d'autant plus injustifiables qu'elles visent des jeunes lecteurs qui n'ont pas forcément l'expérience et le recul pour décrypter les tromperies. C'est aussi une atteinte à la laïcité, d'autant que de nombreux établissements scolaires reçoivent ces magazines.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" a saisi le Jury de déontologie publicitaire (JDP)… en espérant que cette instance fera preuve d'indépendance contrairement à son prédécesseur, le Bureau de vérification de la publicité (BVP), qui a régulièrement prouvé sa soumission aux publicitaires.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" entend aussi saisir la justice dans cette affaire.

Voir le dossier complet et les publicités en question ici  :
http://www.sortirdunucleaire.org/

Contact presse : 06.64.100.33

samedi, 29 novembre 2008

Mac Donald's, c'est bon pour les enfants

Vous avez probablement vu fleurir, sur des panneaux publicitaires, des affiches de beaux enfants, avec un joli sourire. Et, en bas à droite, un M jaune.

Oui ! Venez chez Mc Do, c'est bon pour les enfants, on y trouve même de jolies filles :

burgershoot2.jpg
60380.jpgcochon6a.jpgSuperDo.jpg