Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 26 juillet 2014

La Roche aux Fées

Avant mon voyage, j'avais été sur le site tourismebretagne.com. J'avais vu une publicité à la télé (un machin rectangulaire plein de pub et de mauvaises nouvelles, que je ne regarde plus !). Comme quoi, la pub, ça marche...

J'avais commandé un magazine. C'est comme ça que j'avais décidé de faire mon tour de Bretagne, en visitant au moins les lieux les plus connus.

Parmi ces lieux, il y avait une belle photo. Le dolmen de la Roche-aux-fées. J'avais déjà entendu ce nom quelque part. Ça me semblait familier... Encore une étrangeté bretonne ?

Pas du tout ! Quand je dis que la pub, ça marche... il s'agit d'une marque de yaourt qui n'existe plus. (Quand je vous dis que je suis du siècle précédent !)

Bon... là, je m'égare, et tout le charme et le mystère s'éloignent.

Je cherche donc ce dolmen, qui se trouve près de Rennes. Au vu de la photo dans le magazine, on a l'impression que ça se trouve dans une grande forêt. Mais, une fois sur place, je fus un peu déçu. Des champs à perte de vue, et un tout petit bosquet. Dommage !

Mais ma déception fut de courte durée.

Le ciel était couvert (la Bretagne sans nuage, c'est comme une crêpe sans beurre, ou du beurre sans sel).

Je m'approche d'un petit panneau d'informations. Je distingue le mégalithe juste derrière. Mais, comme pour mieux savourer un bon repas ou un bon moment, on commence par l'apéritif (ou les préliminaires, vous avez le choix). Je lis donc toutes les informations, de A à Z. Je regarde les dessins explicatifs. Je me dis : "Mais comment peuvent-ils savoir à quoi ça servait ? Après tout, d'après les scientifiques, un jour, la Terre était plate.". Mais bon... c'est avec grand plaisir que je lis ces informations, puis, je décide de m'avancer.

Et là, les mots ou les paroles ne peuvent pas remplacer la visite réelle. Pour la deuxième fois, je vois, je touche une pierre millénaire, qui a été posé là par des hommes préhistoriques. Quand on y pense, ça fait quand même un drôle d'effet. De nombreuses questions traversent l'esprit. Mais aussi de l'admiration envers nos ancêtres.

Après les préliminaires de tout à l'heure, voici que je pénètre pour la première fois dans cette bâtisse deux à trois fois millénaire. Le plafond est bas. Je fais attention de ne pas me cogner.

Je savoure. Je me dis que c'est peut-être la seule fois que je verrai une telle chose. Et c'est vrai que je n'y suis plus retourné depuis. Et le fait d'en parler aujourd'hui, en 2014, ça m'a redonné envie !

Au moment de partir, quelques gouttes tombent. Je croise un couple qui vient visiter. Il a remarqué ma plaque d'immatriculation "83", et me dit que ce n'est pas le même temps que chez moi. Je réponds que oui, en effet, mais qu'ici, il y a de belles choses à voir...

breizhbook.com

Les commentaires sont fermés.