Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 février 2009

Le personnel de la Sécu sert de cobaye pour l'avenir des fonctionnaires

L'avenir de la fonction publique n'est pas rose, loin de là ! Il serait plutôt noir.

Avec le recul, en tant qu'employé de la CAF (la branche famille de la Sécurité sociale), je m'aperçois que le gouvernement fait exactement la même chose aux fonctionnaires, qu'il a fait aux employés de la Sécurité sociale (la Sécu est un organisme de statut privé, qui gère un service public, un régime "bâtard", qui cumule les inconvénients du public et du privé)

Cela a commencé par la prime d'intéressement ; puis le non renouvellement des départs en retraite. J'en passe.

Vous voulez savoir à quoi va ressembler la fonction publique de demain ? Les hôpitaux, les écoles... j'en oublie.

Il n'y a qu'à voir ce qui se passe actuellement dans les organismes de Sécurité sociale (également à l'ANPE et l'ASSEDIC) :

Pression en augmentation, qui entraîne des arrêts maladies, et pire, des suicides (surtout dans les URSSAF : c'est le MEDEF qui doit être content)

Surcharge de travail, retard de paiement, erreurs...

Voilà l'avenir de notre pays.

Le Roy Sarkozy et ses cerfs sont en train de détruire la France, au profit de grandes multinationales privées.

Ils dénaturent la France, lui font perdre son identité, ses particularités.

La France se noie dans l'Europe, dans l'OTAN, dans l'ONU.

La France est maintenant un des derniers éléments, un des derniers obstacles qui a sauté, pour permettre aux riches banques américaines d'avoir la main sur le peuple.

Sarkozy a dit : "Je veux une France de propriétaires". En fait, il voulait, et il y est arrivé, endetter les Français à vie, pour qu'ils soient soumis, pour qu'ils acceptent de travailler jusqu'à épuisement, pour pouvoir rembourser leurs crédits.

Je m'égare.

Bref, on est dans le caca, sauf pour Sarkozy et ses amis.

Mais... j'ai un sentiment.... je peux me tromper.... que Sarkozy finira mal.... très mal.... très très mal.... Le plus tôt sera le mieux.

 

En attendant, si vous le pouvez, il faut manifester le 19 mars prochain. Si vous ne l'avez jamais fait, il faut y aller, c'est bon enfant, ce n'est pas ce qu'on vous montre à la télé. Ce n'est pas dangereux, c'est même festif, malgré les enjeux.

SOYONS LE PLUS NOMBREUX POSSIBLE LE 19 MARS PROCHAIN !

Si vous n'y êtes pas, il ne faudra pas se plaindre du démantèlement de notre pays.

Les commentaires sont fermés.