Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 janvier 2008

Nicolas Sarkozy se prend les pieds dans sa franchise médicale

Vu sur le point.fr

 Nicolas Sarkozy se prend les pieds dans sa franchise médicale

Nicolas Sarkozy © SIPA - 15/01/2008

Nicolas Sarkozy se prend les pieds dans sa franchise médicale

17/01/2008-15h48 - Philippe Mathon - © Le Point.fr

INFO LEPOINT.FR - Ou comment le chef de l'État oublie le contenu de son texte et assure, à tort, à un usager, qu'il pourra se faire rembourser les frais occasionnés par la franchise.

L'intention était louable : réconforter un malade du sida de la région parisienne, qui dit mener depuis plus de trois mois une grève des soins - en l'espèce, sa trithérapie - pour protester contre l'instauration des franchises médicales depuis le 1er janvier.

Le chef de l'État a donc écrit à Bruno-Pascal Chevalier pour lui témoigner son "soutien" et ses "encouragements" dans la lutte contre le virus.

Mais pas question pour Nicolas Sarkozy de revenir sur le principe des franchises médicales, "instrument indispensable de la politique de santé" qu'il souhaite mettre en place dans le pays.

Dans son courrier, daté du 14 janvier, le président de la République affirme que "les franchises sont assurables par les organismes complémentaires dans le cadre des contrats responsables, ce qui offre un niveau de protection complémentaire". Soit "un niveau de protection supplémentaire" pour les plus malades, se félicite-t-il. En clair, Nicolas Sarkozy explique à Bruno-Pascal Chevalier - et à travers lui, aux Français -, qu'il a la possibilité de se faire rembourser ces fameuses franchises grâce à sa mutuelle, son institut de prévoyance ou sa société d'assurance.

 

Une bonne intention qui ne résiste pourtant pas à l'épreuve des faits. Nicolas Sarkozy a semble-t-il oublié qu'au contraire, la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2008 prévoit clairement que dans le cas des contrats responsables, les franchises médicales sont à la charge du patient, y compris de ceux qui souffrent d'une infection de longue durée.


Interrogé par lepoint.fr, le ministère de la Santé semble gêné aux entournures. Regrettant la "formulation ambiguë du courrier", l'entourage de Roselyne Bachelot confirme qu'en dépit de la lettre de Nicolas Sarkozy, les franchises médicales ne sont pas remboursables par les organismes complémentaires, dans le cadre des contrats responsables.

Commentaires

8 janvier...Nicolas Sarkozy dit "les municipales seront politisées"
21 janvier, Nicolas Sarkosy a 53% d'opinions défavorables, particulièrement en chute auprés de l'électorat de droite ancestralement acquis que sont les vieux, les commerçants artisans...excédés par son côté people par trop développé et son égo surdimensionné (et peut être aussi la franchise médicale, la hausse de 1,1% des minimas pour les retraites face à 3,3 points d'inflation...)...
Enfin bref.
Aujourd'hui 22 janvier (j+14 jours) Nicolas dit qu'en aucun cas la Présidence de la République (ndlr : LUI) n'interviendra dans les combats municipaux dont les enjeux sont locaux.

Ben alors ??? Kèskispasstydonc ??? Des candidats UMP aux municipales auraient-ils suppliés Mr BlingBling de pas leur bousiller toute chance d'être élu du fait du soutien présidentiel ???
AHHHHHHHHHHHH... l'état de grâce, comme tout miracle...a une fin. De même que la capacité des électeurs à se faire ouvertement prendre pour des abrutis. Et oui, ça a fini par se voir...Le nabot a atteint son objectif : Le Pouvoir ! et maintenant, il montre gracieusement son majeur à tous, avec un rictus qui n'est pas s'en rappeler une phrase de son mentor (avant trahison) Jacques Chirac je cite : "les promesses n'engagent que ceux qui y croient".
Allez, bonne inflation 2008 à tous !

Écrit par : Bulletin de vote | mercredi, 23 janvier 2008

Le top du top, c'est Alain Juppé qui a enlevé le sigle UMP des ses affiches !

Écrit par : Naturel | jeudi, 24 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.